recherche catalogue
 

Toutes les parutions de l'année en cours


Par année

Le 6 novembre
Critique n° 810 : Ingouvernables 


Le 16 octobre


Le 9 octobre
Critique n° 809 : Alphabets du moi 


Le 2 octobre
Eric Laurrent, Berceau


Le 11 septembre
Philosophie n° 123 : Foucault : a priori, phénoménologie et histoire de la raison 


David Lapoujade, Deleuze, les mouvements aberrants
Critique n° 809 : Alphabets du moi

Le 4 septembre
 
Laurent Mauvignier, Autour du monde
Julia Deck, Le Triangle d'hiver
Julia Deck, Viviane Elisabeth Fauville
Critique n° 807-808 : Hong Kong prend le large


Le 5 juin
Critique n° 805-806 : Le musée, sous réserve d’inventaire
Philosophie n° 122 : Concepts essentiellement contestés

Le 2 mai
Critique° 804 : Ruyer l’inclassable

Le 3 avril
Samuel Beckett, Tous ceux qui tombent
Jean Echenoz, Caprice de la reine
Jean Echenoz, Un an
Marguerite Duras, Les Yeux bleus cheveux noirs
Critique n° 803 : Vivants minuscules

Le 6 mars
Yves Ravey, La Fille de mon meilleur ami
Yves Ravey, Un notaire peu ordinaire
Georges Didi-Huberman, Sentir le Grisou
Georges Didi-Huberman, Essayer voir
Critique n° 802 : Pierre-Henri Castel
Philosophie n° 121

Le 6 février
Jean-Louis Chrétien, L'Espace intérierur
Pierre Bayard, Il existe d'autres mondes
Pierre Bayard, Enquête sur Hamlet (poche)
Critique n° 800-801 : Où est passée la psychanalyse ?
 

 Le 9 janvier
Éric Chevillard,
Le Désordre azerty
Pour Éric Chevillard
Jean-François Hamel, Camarade Mallarmé. Une politique de la lecture

Le 2 janvier
Critique n° 799 : Fauteurs de doute
Philosophie n° 120

 

Philosophie n° 123 : Foucault : a priori, phénoménologie et histoire de la raison
Philosophie
Philosophie n° 90

Revue Philosophie
Philosophie n° 90

2006
96 p.
10 €
ISBN : 2.7073.1963.5

S'abonner


Version numérique






Présentation

Ce numéro s'ouvre par la présentation et la traduction des conférences consacrées en 1917 par Husserl à " L'idéal de l'humanité selon Fichte ", qui, loin de se limiter à un manifeste patriotique conjoncturel, procèdent à une explication avec la philosophie fichtéenne rendue nécessaire par l'évolution de Husserl vers un idéalisme transcendantal : ce dernier, partant " d'en bas ", procédant par analyses purement descriptives et aspirant au statut de science rigoureuse, peut-il se reconnaître dans le style spéculatif de la Weltanschauungsphilosophie et de la Lebensweisheit fichtéennes ? Apparaît une affinité inattendue entre la phénoménologie husserlienne et la doctrine tardive de Fichte sur Dieu, dessinant la voie programmatique d'une " théologie phénoménologique " qui articule de façon structurelle et téléologique les niveaux éthiques de l'humanité.
L'article suivant, consacré par D. Henrich à la Logique de Hegel, donne un commentaire analytique de la Logique de la réflexion - l'un des passages les plus ardus de la " Logique de l'Essence " - en partant d'un double précepte de méthode : accorder la Logique avec les exigences générales de la pensée hégélienne, et considérer que ce texte n'est pas toujours adéquat à son contenu et qu'il requiert des reformulations. L'exégète part ainsi de la formule selon laquelle " il faut déterminer la substance comme sujet ", considérée comme principe programmatique de la philosophie hégélienne et comme fondement du caractère dynamique de sa logique, pour tenter d'élucider jusque dans le détail l'argumentation hégélienne.
Dans " La controverse sur la négation de Bolzano à Windelband ", D. Seron s'attache au " problème de la négation ", qui a traversé la philosophie germanique du XIXème et de la première moitié du XXème siècle, et se définit par un ensemble de questions fondamentales : l'affirmation et la négation sont-elles co-originaires, ou l'une se laisse-t-elle dériver de l'autre ? la négation est-elle assimilable à l'acte de nier ou appartient-elle au contenu sémantique idéal visé par cet acte ? si la négation est un acte de rejet, que rejette-t-elle ? s'identifie-t-elle à une diairesis, et implique-t-elle une synthesis entre contenus de représentation ? D. Seron retrace l'histoire de ce problème qui, ancrée dans la Logique de Lotze et la Doctrine de la science de Bolzano, conduit à Husserl et Frege.
Enfin, dans " L'abyme de la politique ", A. Boyer s'attache à un point central de la pensée rousseauiste : il met en question l'interprétation, donnée par A. Philonenko - objet d'un consensus général -, de la notion de volonté générale à partir du modèle mathématique du calcul intégral, qui l'identifie à la somme des différences entre volontés singulières. L'enjeu, double, est de prévenir contre la clarification illusoire apportée par la mathématisation de notions politiques, et surtout de dénoncer la conception d'une volonté générale résultant immédiatement d'une opération mathématique - au motif qu'elle fait totalement abstraction des médiations concrètes nécessaires à son élaboration, c'est-à-dire du travail de confrontation effective des volontés individuelles dans l'espace public.

D. P

Sommaire

EDMUND HUSSERL
L'idéal de l'humanité selon Fichte
Trois leçons (1917)
Traduit par Hichan-Stephane Afeissa

DIETER HENRICH
Hegel et la logique de la réflexion (I)
Traduit par Jérémie Rostan

DENIS SERON
La controverse sur la négation de Bolzano à Windelband

ALAIN BOYER
L'abyme de la politique, ou : de l'intégration des différences

NOTES DE LECTURE

Rencontres en librairie avec Julia Deck à l'occasion de la parution du Triangle d'hiver

Rencontres en librairie avec Laurent Mauvignier à l'occasion de la parution d'Autour du monde

Rencontres en librairie avec Eric Laurrent à l'occasion de la parution de Berceau

Rencontres en librairie avec David Lapoujade à l'occasion de la parution de Deleuze, les mouvements aberrants

Prix Amerigo-Vespucci 2014 : Autour du monde.

Marcel Duchamp au Centre Pompidou

Duras Song au Centre Pompidou (15 octobre - 12 janvier 2015)

Jacques Derrida : 10ème anniversaire de sa mort

Heiner Müller :
. Vie de Gundling Frédéric de Prusse sommeil rêve cri de Lessing, dans une mise en scène de Jean Jourdheuil, du 11 au 30 novembre 2014 au Théâtre du Loup à Genève.
. La Mission, dans une mise en scène de Michael Thalheimer, du 5 au 30 novembre 2014, au Théâtre de La Colline, à Paris 20e.

Monique Wittig : lecture de L'Opoponax, par Isabelle Lafon, comédienne, metteure en scène, le jeudi 27 novembre à 20 heures, à la Maison de la poésie, Paris 3e.

Autour de Charlotte Delbo :
Conférence (Violaine Gelly) et lecture (Claude-Alice Peyrottes) le 26 novembre à 19h30 au Forum 104 (104 rue de Vaugirard, 75006 Paris)
.


Le 8 janvier
Vincent Almendros, Un été
Antoine Volodine, Lisbonne, dernière marge
Critique n° 811 : Heidegger : la boîte noire des Cahiers
Philosophie n° 124 : Les phénomènes

Le 15 janvier
Frédérique Toudoire-Surlapierre, Colorado
© Les Éditions de Minuit
Site édité avec le concours du Centre national du livre
www.culture.fr/